27 Octobre 2014

Allocution de Nicole Léger en appui aux centres locaux de développement (CLD)

Montréal, le 27 octobre 2014.

Extrait de la conférence de presse des députés du Parti Québécois qui ont dénoncé la volonté libérale de démanteler les organismes de concertation et de développement régionaux :

Bon matin,

Je prends la parole à mon tour pour sonner l’alarme quant au démembrement d’un acteur clé dans le développement local qu’est le CLD (centre local de développement) que le gouvernement libéral est entrain de saborder en ce moment au nom de la révision des programmes et de l’austérité.

Un CLD, c’est l’organisme local de première ligne qui stimule, consolide, favorise et positionne l’entreprenariat sur un territoire bien défini. Il soutient, accompagne, aide l’entrepreneur local dans son développement, son recrutement, son démarrage, sa propulsion, son expansion.

Un CLD, c’est un développeur qui saisit les occasions, prévient les menaces, use de ses forces et travaille sur les faiblesses d’un territoire en ayant déjà établi un diagnostic de sa localité en partenariat avec tous les intervenants socio-économiques du territoire. Il est indispensable à qui se soucie du développement local.

J’étais présente lors de leur création et je me rappelle de l’insistance de tous les acteurs locaux à ce désir de prise en charge collective du milieu et de décentralisation du pouvoir. Qui de mieux que les acteurs locaux pour déterminer les leviers, les axes de développement, la connaissance de leur territoire et sortir du mur à mur?

Plus personnellement, comme députée de Pointe-aux-Trembles, j’ai pu compter sur la SODEC RDP·PAT·ME (CLD) pour cette grande mobilisation locale, régionale et devenue nationale lors de la fermeture de la raffinerie Shell. C’est avec mon CLD local que j’ai pu réunir les leaders de l’Est de Montréal pour créer une synergie à la promotion et au développement de notre territoire.

C’est la SODEC RDP·PAT·ME (CLD) qui donne un service à nos entreprises pour qu’elles s’établissent dans l’Est, démarrent dans l’Est et se propulsent dans l’Est. J’entreprends, je fais affaire, je travaille, j’habite et j’étudie dans l’Est, c’est le quotidien de notre CLD. Tous mes collègues vous diront de même et chacun de leur CLD a sa couleur, son défi local, ses enjeux bien définis qui donnent des résultats concrets et tangibles.

À Pointe-aux-Trembles-Montréal-Est, c’est toute la filière industrielle, c’est la chimie et la chaîne du polyester, c’est une expertise d’écologie industrielle, c’est la métallurgie et la chaîne du cuivre. Il n’y a pas un autre CLD qui connait étroitement les besoins de mon milieu. Encore moins un ministère, ou un organisme central à Montréal ou ailleurs, ou encore toute autre organisation qui a autant l’expertise et la connaissance de notre milieu.

Pourquoi démolir ce qui va bien? Pourquoi démobiliser ce qui va bien? Pourquoi désorganiser un acteur essentiel à notre développement local et enraciné dans son milieu?

Le gouvernement fait fausse route et saccage un fleuron local qui a fait ses preuves.

APPUYONS NOS CLD!

 

RDP·PAT·ME