7 Octobre 2014

Compressions en éducation : Le Parti Québécois restera vigilant

Québec, le 7 octobre 2014 – La députée de Pointe-aux-Trembles et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation primaire et secondaire et de persévérance scolaire, Nicole Léger, restera vigilante à la suite de l’adoption, aujourd’hui à l’Assemblée nationale, d’une motion qui engage le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, à faire parvenir une directive ministérielle claire aux écoles pour qu’il n’y ait pas de coupes dans les services directs aux élèves, ce qui inclut notamment l’aide aux devoirs, l’aide alimentaire ainsi que la prévention de l’intimidation et de la violence à l’école.

« Que la motion du Parti Québécois ait été adoptée à l’unanimité est une bonne nouvelle. Il reste cependant plusieurs questions sans réponse. Que dira exactement cette directive? Quand sera-t-elle envoyée aux commissions scolaires? Est-ce que le ministre va se contenter d’envoyer sa directive sans s’assurer qu’elle soit respectée? », a soulevé Nicole Léger.

Le ministre Yves Bolduc devra faire preuve de transparence en rendant publique cette directive, et ce, dès qu’elle aura été envoyée aux écoles. « Pas question que le ministre tente un nouveau tour de magie pour se déresponsabiliser. Cette fois-ci, il ne pourra se contenter de voeux pieux; il devra passer à l’action pour annuler les compressions dans les services aux élèves qu’il avait lui-même téléguidées dans les écoles du Québec.