29 Mai 2015

Quel est le plan de match du gouvernement?

Québec, le 29 mai 2015 – La députée de Pointe-aux-Trembles et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation primaire et secondaire, Nicole Léger, a réagi à l’annonce faite ce matin, dans le cadre du congrès de la Fédération des commissions scolaires du Québec, par le ministre de l’Éducation, François Blais, concernant l’abolition des élections scolaires.

« Le statu quo n’était plus acceptable; le Parti Québécois l’a dit à plusieurs reprises. Cette annonce du ministre n’est donc pas une surprise. Toutefois, nous demeurerons vigilants pour assurer que les parents demeurent fortement représentés dans la nouvelle structure et pour que les régions conservent leurs pouvoirs », a déclaré Nicole Léger.

En effet, le Parti Québécois tient à ce que la prise de décision demeure près des familles, des parents, des élèves. Or, depuis un an, le gouvernement a dit beaucoup de choses à ce sujet, mais il n’a rien présenté de concret. « Cela fait des mois que nous demandons à ce gouvernement d’arrêter d’improviser derrière des portes closes et de travailler de façon transparente avec le milieu de l’éducation. Quand déposera-t-il un plan concret et mènera-t-il une consultation publique? Nous ignorons dans quelle direction s’en va le ministre, alors qu’il doit répondre à plusieurs questions. Que compte-t-il faire pour la communauté anglophone? Comment la perception des taxes scolaires va-t-elle s’articuler? Quelle sera la place réservée aux parents? », a demandé la porte-parole.

Nicole Léger a par ailleurs souligné que les changements annoncés ne doivent pas occulter le fait que le gouvernement coupe sauvagement dans l’éducation depuis son arrivée au pouvoir, entre autres dans l’aide aux devoirs, l’aide alimentaire, l’achat de livres et les services spécialisés pour les enfants en difficulté. « Évidemment, toutes ces compressions menacent la réussite des jeunes; malheureusement, les libéraux sont trop occupés par les structures pour y réfléchir », a-t-elle conclu.