Nicole Léger

Député de Pointe-aux-Trembles

Coupes en éducation : Est-ce que le ministre Yves Bolduc épargnera aussi le réseau public?
jeudi 30 octobre, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 30 octobre 2014 – La députée de Pointe-aux-Trembles et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation primaire et secondaire, Nicole Léger, ainsi que la députée de Joliette et porte-parole en matière d’enseignement supérieur, Véronique Hivon, croient que la décision du ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, de ne pas imposer de nouvelles compressions budgétaires aux écoles privées, soulève des questions importantes.

« Aujourd’hui, on apprend dans les médias qu’il n’y aura pas de compressions supplémentaires imposées aux écoles privées au cours des prochaines années. Est-ce que le ministre de l’Éducation s’engage à faire de même pour les écoles primaires et secondaires du réseau public? », a questionné Nicole Léger. La députée a déploré, par ailleurs, que le gouvernement libéral ait coupé 150 M$ dans les services directs aux élèves, et ce, uniquement pour l’année 2014-2015.

Pour sa part, Véronique Hivon a souligné que le gouvernement libéral, en plus d’avoir déjà imposé, dans son budget, des compressions de 172 M$ aux universités, entend leur enlever au moins 25 M$ de plus d’ici la fin de l’année financière. Quant aux cégeps, ils devront composer avec une réduction de leur budget de l’ordre de 20 M$ pour l’année 2014-2015.

« Est-ce que le ministre Yves Bolduc s’engage à ne plus couper dans les budgets des cégeps et des universités du Québec au cours des prochaines années? Il ne faudrait pas que ça soit deux poids, deux mesures », a déclaré la députée de Joliette.

À DÉCOUVRIR