Nicole Léger

Député de Pointe-aux-Trembles

Hausse du ratio maître-élèves : le gouvernement libéral doit reculer
mardi 16 décembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 16 décembre 2014 – La députée de Pointe-aux-Trembles et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation primaire et secondaire et de persévérance scolaire, Nicole Léger, dénonce sans réserve la volonté du gouvernement libéral de ne plus faire de distinction entre les enfants en difficulté et les autres pour calculer le ratio maître-élèves. À ce sujet, il doit absolument faire marche arrière. Elle demande également au ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport d’expliquer publiquement aux enseignants ce que son gouvernement veut faire, au lieu de rester muet.

« Le gouvernement libéral a totalement perdu contact avec la réalité. Croit-il vraiment que cette mesure n’affectera pas la qualité de l’enseignement dans les écoles primaires et secondaires du Québec? Croit-il que l’augmentation du ratio maître-élèves dans les milieux défavorisés n’aura pas d’effet sur la réussite scolaire? Sur quelle planète vit le gouvernement libéral? », s’est indignée Nicole Léger.

« C’est une gifle pour les parents des enfants en difficulté. Le gouvernement du Québec les laisse tomber, eux qui se battent jour après jour pour que leurs enfants s’intègrent le mieux possible au réseau scolaire. Les professeurs auront désormais moins de temps à leur consacrer », a ajouté la porte-parole.

Nicole Léger croit qu’en bout de ligne, tous les enfants du Québec subiront les contrecoups de cette mesure irréfléchie. « Il est évident que cette décision ne tient pas compte de la qualité de l’enseignement et du bien-être des jeunes. Elle a été prise pour des raisons financières, point à la ligne », a-t-elle conclu.

À DÉCOUVRIR